Décentralisation, fédération internationale et ouverture aux personnes morales : de nouvelles ambitions pour l'association SEO Camp

Le dernier Conseil d’Administration de l’association SEO Camp a décidé de lancer un processus de toilettage des statuts permettant à notre organisation de pouvoir se développer conformément à nos nouvelles ambitions.

Vers une organisation décentralisée

Depuis sa création, l’association a toujours chercher à délocaliser ses évènements et ses services. Cela se traduit aujourd’hui par de nombreuses initiatives locales initiées par des équipes en Province.

Nous voulons aller plus loin :

– d’abord en créant des sections locales dotées d’une autonomie de fonctionnement (mais pas d’une autonomie financière)

– ensuite en permettant aux sections locales d’élire des représentants des sections locales au conseil d’administration

La création de section locales ne nécessitait pas de changements de statuts. Le conseil d’administration a d’ores et déjà décidé de créer une première section : la section Ouest, qui couvre les régions Bretagne et Pays de Loire. Ronan Chardonneau, délégué pour la région ouest, est chargé de constituer cette section locale.

La création d’autres sections locales sera discutée lors du prochain conseil d’administration.

Un statut de fédération pour répondre à l’évolution internationale de l’association

La création de l’association a suscité un fort intérêt dans tous les pays francophones. Mais nous ne pensons pas que  l’association a pas vocation à régenter depuis Paris des initiatives en Belgique, au Canada, en Algérie ou à Madagascar. La solution la plus adaptée est de permettre l’adhésion à notre association de droit français à des associations étrangères agréées par notre conseil d’administration, qui répondent à nos critères de fonctionnement, et que nous soutiendrons logistiquement dans leur phase de constitution et de lancement (sauf si une association s’avérait exister déjà localement, mais le cas ne s’est pas encore présenté).

Pour les spécialistes du droit des associations, cela signifie que l’association devient de type mixte : c’est à la fois une association à laquelle on peut adhérer directement, mais c’est aussi une fédération, que l’on peut rejoindre aussi en adhérant à son association locale.

Chaque association agréée disposera d’un représentant élu qui siègera au conseil d’administration.

Les personnes morales pourront adhérer à l’association

Au passage, cela nous amène à faire sauter un verrou : l’impossibilité pour une personne morale d’adhérer à l’association. Jusqu’ici, seules les personnes physiques pouvaient adhérer. Cette mesure avait été mise en place initialement pour éviter que l’association ne devienne un cartel ne représentant que quelques agences.  Après quatre ans de fonctionnement,  le fonctionnement de l’association est bien établi, et le risque de dérives est devenu nul.

Toutes ces initiatives demandent un toilettage des statuts.

Une assemblée générale extraordinaire sera convoquée dans les jours qui viennent pour statuer sur ces changements de statuts.

En attendant, vos remarques et vos questions sont les bienvenues en commentaire…