SEO Camp Genève – Interview de Sylvain Peyronnet

sylvain-peyronnet

 

Petite interview de Sylvain Peyronnet, intervenant au prochain SEO Camp de Genève.

 

 Quel est ton parcours et pourquoi tu t’es dirigé dans l’analyse des algorithmes ?

Je peux faire court : j’ai fait des études de maths pures et une thèse en info, puis j’ai eu une carrière universitaire qui m’a amené à un poste de professeur des universités et la direction d’une équipe de recherche. J’ai décidé il y a quelques mois de m’éloigner du milieu académique pour vivre l’aventure de la recherche privée. En plus de la direction de mon propre labo, je collabore de très près avec Qwant, où j’agis en tant que « chief scientist ».

En plus long c’est un parcours plus sinueux. Après le bac j’hésitais entre devenir géologue ou chimiste, et finalement je suis parti dans les maths, par paresse car c’était la matière la plus facile sans boulot… Après un DEA de logique mathématiques, j’ai fait une thèse en algorithmique, un peu par hasard, et là j’ai à la fois découvert une discipline fascinante, et aussi ce que c’était de travailler dur 😉 Une fois la thèse bouclée, j’ai monté une boite (échec !), j’ai été prof dans le privé, puis la carrière universitaire, un diplôme d’économie et à nouveau le privé 😉

Je suis fasciné par « la machine », c’est d’ailleurs pour ça que j’ai fait de la logique, pour comprendre les sources du calcul et de l’informatique. Mais je suis tout autant fasciné par « le mécanisme », c’est à dire l’interaction entre « la machine » et les humains. C’est pour ça que je me suis intéressé à l’économie, qui est l’exemple même de discipline « à mécanismes ». Attention, ne pas confondre tout ça avec l’intelligence artificielle, qui est souvent de la bêtise véritable.


Tu as lancé avec ton frère des formations dédiées aux moteurs de recherche 
et aux outils statistiques (www.peyronnet.eu) pour les non techniciens. Une nécessité pour les spécialistes SEO ?

Oui, je pense qu’il est nécessaire pour tous de progresser dans la compréhension des aspects plus conceptuels pour avoir une meilleure pratique. Ne pas le faire n’est pas une option viable à long terme. C’est un peu comme croire qu’on peut travailler (quel que soit le domaine) sans savoir ce qu’est un ordinateur, c’est devenu impossible.

Selon toi, sur quoi il va falloir porter une grande attention ces 12 prochains mois au niveau des moteurs de recherche ?

C’est une question difficile ! On va assister sans aucun doute à une montée en force de « l’assistant » via mobile ou en desktop, mais à quel horizon ? Ce sera peut-être plus que 12 mois. On verra sans doute émerger de nouveaux acteurs, avec par exemple Apple qui semble se mettre en route sur le sujet, et j’espère de tout mon coeur que nous (=Qwant) monteront en puissance de manière forte.

De quoi vas-tu nous parler lors de ton intervention au SEOCamp Genève ?

Je vous présenterai un algorithme issu du machine learning et l’utilisation qu’on peut en avoir quand on est webmaster, en ces temps d’annonces googlesques 🙂

 

Comment suivre ton actualité et entrer en contact avec toi ?

M’interpeller sur twitter est le plus simple : @speyronnet
Ou encore la connexion sur linkedin : https://www.linkedin.com/in/sypsyp
Le mail ? pas en première approche, j’en reçois des centaines par jour, ce serait un miracle de réussir à être vu dans le flux 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *