SEO Camp Genève – Interview d'Alain Pezzoni

Alain Pezzoni

Petite interview d’Alain Pezzoni, intervenant au prochain SEO Camp de Genève.

 

 

 

Quel est ton parcours et pourquoi tu t’es dirigé dans une carrière dans le marketing en ligne ?
J’ai découvert le Web en 1995 aux Etats-Unis à l’université et alors que j’ignorais jusqu’à son existence avant, lorsque je suis rentré en Europe quelques mois plus tard, tout le monde parlait d’Internet. J’ai alors très vite compris que cela allait révolutionner nos vies. A l’époque je faisais un master spécialisé en marketing donc mon intérêt s’est rapidement porté sur ce qui pouvait connecter ces deux domaines qui me passionnaient déjà, et qui se donnaient l’un à l’autre des perspectives immenses. Or effectivement, le marketing (revenus publicitaires) a permis de financer le Web comme le Web est devenu un levier de ventes extraordinaire pour les marques et par là même un instrument de marketing d’une puissance inégalée jusque là.

 

Tu as travaillé pendant plus de 15 ans pour le groupe Air France / KLM. Pourquoi avoir décidé de finalement lancer ta propre agence digitale ?
D’une part le virus de l’entreprenariat s’est progressivement développé en moi au cours de ces dernières années et d’autre part je vis cela comme une évolution logique à travers le désir de vouloir partager mon expérience. J’ai eu la chance extraordinaire de pouvoir lancer et tester beaucoup de concepts à une échelle internationale dans une des industries pionnières de l’e-commerce. Cette expérience acquise j’ai du plaisir à la partager, à commencer par les cours que j’ai donnés au SAWI puis aujourd’hui à l’ESM, et enfin en la mettant au service des entreprises qui ont besoin de conseil et de support pour gérer leur marketing digital.

 

Comment penses-tu faire la différence par rapport à d’autres agences du marché ?
A la différence de 99.99% des agences romandes, je ne viens pas du monde de l’agence mais de celui des annonceurs et je tiens à ce que mes collaborateurs aient le même ADN. Cela crée des réflexes dans notre façon d’approcher les problématiques de nos clients. Nous avons spontanément un focus très fort sur l’efficacité, la performance, les KPIs, la mesure des résultats mais aussi la méthode, la cohérence globale, l’intégration dans la stratégie globale de nos clients. Par exemple notre approche multi-canaux dans la gestion du trafic et des conversions (SEA, SEO, display, social ads, etc) nous vient directement de notre expérience qui est par définition « media agnostic ». C’est la complémentarité des canaux et leurs dynamiques propres qui font le succès du marketing digital et c’est cela que nous mettons en oeuvre pour nos clients.

 

Qu’est-ce qui a changé dans ton métier depuis que tu as commencé ta carrière ?
Difficile de résumer tellement de choses peuvent changer en une année dans le digital. Je retiendrai néanmoins un point en particulier. Depuis seulement un à deux ans nous pouvons réellement parler de CRM dans les entreprises. Alors que cette discipline, à la fois technique et marketing, est prônée depuis des dizaines d’années, en gros depuis que les bases de données existent, elle n’a de réalité globale que depuis l’émergence du Big Data et de son pendant technique les Data Management Platforms (DMP). Cette révolution du data management dans les entreprises est sans doute le saut technique et marketing le plus fort que j’ai pu connaître jusqu’à maintenant.

 

Selon toi, sur quoi il va falloir porter une grande attention ces 12 prochains mois au niveau marketing online ?
Et bien précisément sur tout ce qui découle de la gestion automatisée de la data, qu’il s’agisse de nouveaux métiers comme les data scientits, de nouvelles technologies comme celles issues de l’éco-système du programmatic (DSP, SSP, etc), des nouvelles solutions SaaS sous forme de DMP ou Digital Marketing Hub pour les solutions moins intégrées ou encore de l’automation marketing qui est au marketing ce que le trading haute fréquence est à la finance. A savoir la possibilité de laisser les algorithmes gérer ses actions marketing en mode automatique et temps réel comme les agorithmes du trading à haute fréquence passent des ordres d’achat/vente de manière autonome et également en temps réel.

 

De quoi vas-tu nous parler lors de ton intervention au SEOCamp Genève ?
Je vais sensibiliser l’audience à cette nouvelle réalité en abordant le sujet des DMP, graal du marketeur par excellence, ainsi que de celui des Digital Marketing Hubs qui sont des DMP « externes » c’est à dire moins intégrées au CRM de l’entreprise mais aussi plus faciles à mettre en oeuvre car capables de vivre de manière autonome.

 

Comment suivre ton actualité et entrer en contact avec toi ?
On n’a rien inventé de mieux que Twitter (@alainpezzoni) et LinkedIn pour cela (ch.linkedin.com/in/pezzoni ) !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *